Mesurer son activitÉ physique
 

 

 

Les patients insuffisants respiratoires (BPCO) sont-ils prêts à compter leurs pas ?


©coudray

 





Une thèse de doctorat en médecine dirigée par l’équipe du site automesure.com répond à cette question. Voici le résumé.

Contexte : La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie du poupon qui touche entre 5 et 10% des Français de plus de 45 ans. Les bénéfices de l’activité physique chez les patients BPCO sont bien établis, mais peu de patients maintiennent une activité physique régulière à long terme. Des études à court terme montrent que les podomètres peuvent motiver les patients BPCO à marcher, mais nous manquons encore de données probantes sur l’utilisation des traceurs d’activités chez les patients BPCO en vie réelle. La santé mobile (m-santé) est un champ à explorer pour tenter de les motiver à maintenir une activité physique à long terme.
Objectif : L’objectif principal de cette étude qualitative est d’évaluer la perception des traceurs d’activité (application et bracelet connecté) en tant qu’outils de motivation à l’activité physique chez les patients BPCO en vie réelle.
Méthode : Cette étude qualitative prospective est menée chez des patients BPCO recrutés dans plusieurs villes de France. Ils devaient remplir des questionnaires, compter leurs pas quotidiens sur au moins une semaine par application sur smartphone puis bracelet connecté et terminer par un entretien.
Résultats : Sur 146 patients ayant répondu au questionnaire de participation, 50 (34%) ont été inclus. Parmi eux, 17 (34%) ont complété les étapes de comptage des pas. Le nombre de pas moyen quotidien était de 4605 (min : 951 ; max 15546). Les 13 entretiens menés ont permis de dégager 3 typologies de patients après utilisation des traceurs d’activité (motivé, non motivé, incapacité physique).

Conclusion : Les traceurs d’activité ont le potentiel de motiver certains patients BPCO à pratiquer davantage d’activité physique.

 

Pour lire la totalité de la thèse (103 pages) cliquez ici

 
Source © automesure Janvier 2020